La halte

Ça fait maintenant un mois que nous parcourrons les routes de l’Australie à bord de notre camionnette moustachue. Nous adorons ce mode de voyage, ça nous permet d’aller où l’on veut, quand l’on veut et aussi d’avoir un petit (très petit) chez-nous. À Melbourne, on a eu la chance d’être accueilli par une famille magnifique qui nous a permis de sortir de notre van pour quelques jours mais surtout qui nous a donné la piqûre pour sa ville.

Sans qu’on ne s’y attende vraiment, on allait marquer une pause dans notre quotidien caravanier, grâce à des amis rencontrés en couchsurfing l’été dernier, à Albi en France. Audrey et Jo nous avaient beaucoup parlé de leurs séjours à Melbourne et des familles qu’ils y avaient rencontrés. Si bien que, dès qu’ils ont eu vent de notre arrivée prochaine dans la métropole australienne, ils nous ont mis en contact avec Hannah. D’entrée de jeu, elle nous propose son aide de quelque façon de ce soit. On veut bien accepter, mais de quoi a-t-on besoin se demande-t-on? On a notre van alors que demander de plus? Hannah a réitéré son invitation lors d’une brève rencontre et cela nous a fait voir clair. Notre plus grand besoin est de rencontrer des gens, de discuter avec eux, de comprendre leur réalité, de voir leur pays à travers leurs yeux et, tout cela, c’est ce qu’Hannah et sa famille avaient à nous offrir.

Bien qu’il soit minimal, on apprécie beaucoup le confort de notre petite maison roulante. Il ne doit pas s’écouler une journée sans qu’on se regarde et qu’on se dise à quel point on est bien. On est bien les soirs où l’on s’endort au son de la pluie qui s’abat sur notre toit, lorsque l’on se blottit l’un contre l’autre sous la couette pour lutter contre les fraîches nuits montagnardes ou lorsque l’on prépare notre déjeuner sous le haillon. On apprécie notre petit confort mais, comme rien n’est jamais parfait, on constate aussi que les contacts humains manquent à notre nouveau mode de vie. Par opposition avec le couchsurfing qui a ponctué notre périple en Europe l’été dernier, en van, on a moins l’occasion de rencontrer des gens du pays et d’en apprendre sur eux. Voilà pourquoi l’invitation d’Hannah est arrivée à point. C’était pour nous l’occasion de marquer une halte sur notre route.

Cela faisait tout de même drôle d’entrer dans une vraie maison pour la première fois en un mois. Tant de choses que nous n’avions plus, une télé, un four, une douche chaude, une terrasse, une toilette. Parfois, il suffit de changer d’environnement pour prendre conscience de ce que l’on a, de ce qui nous manque et de ce qu’on n’a pas besoin. Notre premier réflexe a été de nous asseoir devant la télé. Étrangement, après quinze minutes, on s’est rendu compte que la télé ne nous manquait pas du tout, on est plutôt allé s’asseoir sur la terrasse à l’ombre. Rien ne vaut un moment de pause où l’on prend le temps de respirer, et ce qui est bien, c’est que des moments comme ça, on peut en prendre aussi bien dans notre van que n’importe où ailleurs. Il suffit de s’arrêter.

Nos hôtes nous ont cuisiné des salades et grillades au barbecue, un met typiquement australien. Ils nous ont permis d’assister à une partie de football australien, une expérience que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Mais, surtout, ils nous ont accueillis avec une chaleur peu commune. Une générosité qui ne peut venir que de d’autres voyageurs. De d’autres voyageurs qui savent exactement ce dont on a besoin en arrivant chez eux. Cette même générosité désintéressée qui nous a tant émerveillés en France et qui nous a permis de développer des liens enrichissants. Quand on revient de voyage, l’on ramène des photos des plus beaux paysages, des plus grands monuments, mais les rencontres, elles, restent gravées dans notre tête et représentent souvent les plus beaux souvenirs de nos périples. Nous nous souviendrons longtemps de notre passage à Melbourne!

2014-04-09, Melbourne, Australie


Commentaires (3)



pa9SAGaoKI
Envoyé par G2GdkrLPq58D SDjMJtC8 le 2017-01-29
The'res nothing like the relief of finding what you're looking for. http://hopbdtsp.com [url=http://iwvgwbic.com]iwvgwbic[/url] [link=http://aajvzagceg.com]aajvzagceg[/link]

z0Mcvi5i
Envoyé par RHvxUd9PH38b kqK7DOGT le 2017-01-27
Thanks for <a href="http://dclpxbhacux.com">shragni.</a> Always good to find a real expert.

7lXkoRWt
Envoyé par dsa3921cO Mwdb2XT1gi le 2017-01-26
A mi modo de ver es un tema muy ineQatsrnte.eue residan en España, ya sea por estudios o trabajo, nos podría dar qué pensar a los españoles, es decir, deberíamos de tenerlos como ejemplo.Es una población muy cualificada porque en todos los ámbitos ponen su mayor esfuerzo, y no es de extrañar que puedan superar a EEUU como primera potencia mundial.



Soumettre vos commentaires