Bilan sur le Vietnam

Bien que nous ne pouvions pas dire que notre expérience vietnamienne ait été longue et positive, nous en tirons quand même quelques observations. Ces observations, elles, ne sont pas purement négatives, le Vietnam demeure un pays qui a beaucoup à offrir et, plus souvent d’autrement, les gens qu’on croise y ont vécu des voyages formidables. Voici pour nous cinq qualificatifs qui représentent le Vietnam tel que nous l’avons vu.

Étourdissant
Vous ne serez pas surpris de voir que ce qualificatif est le premier qui nous soit venu à l’esprit. Nous l’avons déjà dit, les scooters partout, les vendeurs de rue insistants, les conducteurs de mototaxis toujours à l’affût, tout cela contribue à faire que le bruit est intarissable. Tout cela donne l’impression de souffrir d’une sorte d’acouphène qui attaque tous les sens. Nous avions besoin de répit et le Vietnam en a trop peu à offrir. Cela ne dépend que de nous mais ce choix de destination était simplement inadapté à nos besoins.

Fascinant
Le pays est tellement différent de ce à quoi nous sommes habitués que cela le rend intriguant. Les codes, le mode de vie, le travail, les possibilités sont si loin de ce que nous connaissons. Inévitablement, cela éveille la curiosité de quiconque désire comprendre le fonctionnement d’un phénomène inconnu. Socialement, le Vietnam est un cas d’étude. De tous les endroits que nous ayons visités dans le monde, Ho Chi Minh Ville est probablement celui où l’on a le plus senti le stress transmis par les éléments autour de nous. Comme on l’on déjà dit, nos petites têtes de campagnards l’ont plutôt mal assimilé. Pour leur part, les Vietnamiens semblent vivre en parfaite sérénité au milieu de ce chaos. Comment est-ce possible? C’est fascinant.

Alarmant
Les images que nous garderons de ce pays à jamais seront inévitablement marquées de résidus omniprésents le long des routes, de smog, de gens jetant leurs déchets dans la mer, de plages aux allures de dépotoirs. Cela était choquant pour nous qui valorisons le respect de notre environnement. Choquant mais aussi alarmant. Le poids du Vietnam avec ses cent millions d’habitants additionné à celui des trois milliards d’autres Asiatiques, qui ont des habitudes semblables, nous font penser que nos quelques efforts sont loin de faire contrepoids à cette mer de pollution. Devant l’absence de la moindre petite prise de conscience, il est bien difficile pour nous de seulement s’imaginer un heureux dénouement.

Ravagé
Peu ignore l’existence de la guerre du Vietnam, parce qu’elle est assez récente mais aussi parce qu’elle est connue comme étant la seule guerre perdue par l’Armée américaine. Il s’agit d’une grossière erreur. Il est vraie que les Américains y ont subi d’énormes pertes et qu’ils ont mis fin à leur présence par une évacuation, mais le résultat est indéniable : les Vietnamiens sont les grands perdants de cette agression. Ils l’ont été, le sont encore aujourd’hui et le seront encore pour plusieurs générations. Le Vietnam a représenté un laboratoire pour l’Armée américaine qui y a déversé des quantités incomparables d’agents chimiques et d’explosifs et cela a des répercussions visibles encore aujourd’hui. Les femmes continuent de donner naissance à des enfants difformes parce que les sols cultivés sont toujours imprégnés de produits défoliants comme l’agent orange.

Non seulement le Vietnam est le véritable perdant de la guerre mais en plus, les États-Unis en sont les gagnants. Quelques années après la fin des hostilités, étant tellement dévasté, le pays s’est vu contraint de se tourner vers l’économie américaine pour assurer sa reconstruction. Si bien qu’aujourd’hui, en plus des cicatrices laissées par la guerre, on peut voir des succursales de toutes les grandes chaînes américaines venues presser le citron vietnamien jusqu’à la dernière goutte.

Incontournable
Finalement, il faut le reconnaître, le pays regorge d’incontournables tel que des paysages extraordinaires et des témoignages d’une histoire mouvementée. Tant de sites qui méritent à eux seuls le détour. Mais l’envers de la médaille, c’est que les agences de voyage aussi sont incontournables! En vérité, il est presque impossible, du moins très compliqué, d’accéder simplement aux sites les plus magnifiques sans faire appel à elles. Elles prévoient tout au quart de tour et cela ne laisse aucune place à l’inspiration du moment.

Pour des voyageurs en quête de liberté, de simplicité et de tranquillité, tous ces qualificatifs devenaient de plus en plus difficiles à conjuguer. Notre départ était en quelque sorte inévitable.

2014-03-02, Ho Chi Minh Ville, Vietnam


Commentaires (3)



yCndjkSGG7b
Envoyé par Qf46UjtmN h6SjmxM5nRFR le 2017-01-26
"Stoning rape victims for 'adultery' is vile. People who do it should be stopped, by military force if necessary, from exporting the vileness from their home coes.riunt"You last comma should have been a period.

Envoyé par Richard Beaulieu le 2014-03-03
Belle synthèse et adaptation rapide pour un nouveau départ xx

Nouveau départ
Alex et Janie
Merci! C'est toujours plaisant de lire tes commentaires.

La paix au Vietnam
Envoyé par Isabelle le 2014-03-02
se trouve dans le centre à Dalat où il y a un climat tempéré et humide ainsi qu' un paysage reposant avec des plantations tropicales à perte de vue, C'est trop dommage que vous n'ayez pas atteri à Hanoi qui nous a plu mille fois plus que Ho Chi Ming, qui pour nous est devenue trop "américaine". Et si jamais vous retournez un jour au Vietnam, un détour à Hoi An vaut la peine. Sur ce, bien du plaisir et de belles découvertes au pays des kangourous :-) xx

Une autre fois ... peut-être
Alex et Janie
Il est certain que nous sommes seulement restés dans les environs du Delta du Mekong. Je crois quand même qu'on est capable d'affirmer que le Vietnam n'est tout simplement pas fait pour tout le monde. Étant à la recherche de calme après nos trois mois effrénés au Québec, le Vietnam nous étourdissait plus qu'autre chose. Aussi, on savait très bien que les endroits où on voulait aller nous obligeaient à passer pas le biais d'agences ou étaient tout simplement trop compliqués si on y allait par nos propres moyens. Nous étions en quête de calme, de simplicité et de liberté. Peut-être qu'un jour, nous serons prêts à faire face à ce trop plein qu'offre le Vietnam.



Soumettre vos commentaires