Aussitôt partis, aussitôt revenus? – Épisode 2

Nous avons quitté le répit que nous a apporté l’île de Phu Quoc en direction de Chau Doc, une ville frontalière sur le fleuve Mékong. Après une traversée en bateau sans histoire, trois heures de bus local nous attendaient. Une odeur bien connue régnait dans l’engin désuet. Une odeur que l’on reconnaîtrait parmi mille odeurs. Une odeur que l’on sent sur l’autoroute Dufferin à Québec lorsque le vent souffle de l’est. L’odeur de la fumée de l’usine de papier qui inonde les voitures, la Daîshowa! C’est l’autobus de la Daïshowa qui nous mènerait à destination!

Comme c’est souvent le cas dans les transports collectifs au Vietnam, le bolide est bondé. Bondé de monde, de touristes surtout, et de bagages. Les quatre vélos des Hollandais sur le toit, leurs valises répartis en dessous de chaque banc, le surf de l’Américain dans l’Allée, avec les valises des Français par-dessus et, par-dessus tout ça, les bancs rétractables sur lesquels les Français, qui ont embarqué in extremis, sont assis. Ajoutez à cela la circulation dense pendant tout le trajet, ce qui s’accompagne inévitablement d’un incessant vacarme de klaxons. Dur retour à la frénésie vietnamienne. Tout notre repos des derniers jours foutu en l’air.

Mais si ce n’était que ça, le problème serait beau. Le chaos, la pollution, le bruit, on aurait pu s’y faire à la longue. À notre troisième nuit à Chau Doc, à l’aube de partir vers Can Tho, il est une heure du matin, on se réveille les deux simultanément. La cause : d’intenses crampent abdominales qui allaient nous terrasser pendant douze heures avant de s’atténuer, sans toutefois disparaître, au cours des deux jours suivants. Et à la clé, toutes (toutes, toutes) les conséquences d’une intoxication alimentaire/tourista/gastro-entérite formule améliorée. On vous épargne les détails croustillants qui, finalement, étaient tout… sauf croustillants. Contactée par courriel, notre pharmacienne Annie, voulant nous remonter le moral, nous a proposé de trouver quelque chose de positif à cette épreuve. Voilà! Aujourd’hui, nous sommes plus en mesure de comprendre les douleurs de l’accouchement, c’est sûr que ça doit ressembler à ça! Merci Annie!

Tellement intense, qu’on en vient à se dire qu’on n’est pas fait pour voyager en Asie, pire, qu’on n’était pas prêt pour repartir après seulement trois mois chez nous. Alors, dans la détresse du moment, on a acheté des billets d’avion pour rentrer au Québec, pour deux jours plus tard. Il ne nous reste plus qu’à retourner en bus à Ho Chi Minh Ville, prendre l’avion et se trouver de nouveaux projets à Québec.

Le problème c’est que six heures de bus, c’est long, assez long pour regretter notre décision précipitée et irréfléchie. Comment a-t-on pu ruiner tous les efforts qu’on avait faits pour réaliser notre rêve de partir autour du monde? Nous réalisions que le Vietnam, voire l’Asie du sud-est, n’était pas notre destination de prédilection. Mais pourquoi mettre une croix sur tous nos autres projets, la Nouvelle-Zélande, l’Europe, l’Amérique du sud? Nous étions déçus. Déçus de nous.

À notre arrivée à notre chambre dans la métropole vietnamienne, nous entreprenons, sans trop de convictions, de chercher un moyen d’annuler notre achat. Comble de chance, un problème c’est glissé lors du paiement par carte de crédit, si bien que la transaction n’a pu être effectuée. Ouf! Heureusement, parce que pendant nos interminables réflexions d’autobus, nous avions déjà fait de nouveaux plans. On se disait que ce serait une bonne idée d’aller faire un tour en Australie pour quelques mois avant de se rendre en Nouvelle-Zélande comme prévu. Nous avons immédiatement acheté nos billets pour Sydney et ainsi changé diamétralement le cap de notre voyage! À nous l’Australie!

2014-02-24, Ho Chi Minh Ville, Vietnam


Commentaires (7)



sDnk4vTYZCCF
Envoyé par CBH0DMRhue B3HM973un le 2017-01-26
Kate is one of the most stunningly beautiful and intelligent women in the public eye, but her modesty has always supressed it. Well done for showing her and us the true beauty that lies behind her &#k2#0;gee8y&28221; facade.Love you Kate14/2/2011

Bonne décision
Envoyé par Maman & Papa le 2014-02-24
Bonne décision, vous avez bien fait de changer de direction et de ne pas tout annulé. Vous l'auriez probablement regretté un jour. Bonne continuité de voyage et bonne fête Alexandre. Janie prend en bien soin de mon ti-lou. xx xx

Regret
Alex et Janie
Merci pour vos bons mots!! Oui, nous croyons avoir pris la meilleure décision par rapport au fait d'être venu en Australie. Inquiètez-vous pas...je prend grand soin de votre ti-loup!! Je lui ai d'ailleurs acheté une éclair au chocolat à la crème chantilly aujourd'hui pour sa fête!!

Un signe!!!
Envoyé par Marie-Eve Chouinard le 2014-02-24
La vie vous a définitivement envoyé un signe avec ce problème de transaction de carte de crédit!!! Je suis loin d'être une grande voyageuse comme vous deux mais, je crois que si vous ne rencontriez jamais d'épreuves ni de remises en question, ça vous ferait beaucoup moins de péripéties à raconter et l'expérience de serait pas aussi enrichissante au final! Ces expériences, comme la déception que vous avez vécue pour Compostelle, vous permettent d'en apprendre plus sur vous-mêmes, sur vos limites mais aussi sur votre capacité à rebondir! Et ça vous permettra certainement de découvrir d'autres coins du monde tout aussi fascinants. Bien hâte de lire vos aventures australiennes! xx

Signe
Alex et Janie
Nous aussi on l'a vu comme un signe le fait que notre carte ne fonctionne pas. Merci pour ton commentaire. C'est vrai que nous faissons face à des épreuves qui nous font remettre en question. Je crois que la décision d'être venu en Australie est une bonne idée et la suite semble beaucoup plus intéressante. à suivre....

la piqure
Envoyé par Richard Beaulieu le 2014-02-24
La piqure des voyages ça donne le goût d,apprendre, de se dépasser, de vivre intensément, la piqure de la mouche TSé TSé elle c'est la malariat alors bravo d'avoir pris des précautions et vive l'australie et la mutcho calor.

Piqûre
Alex et Janie
Muchu gracias Daddy!! C'est vrai qu'on en apprend plus sur nous-même dans ces circonstances. On vivra intensément maintenant mais en Australie!!!

Le hasard fait bien les choses
Envoyé par France Vaillancourt le 2014-02-24
Quel beau hasard que cette transaction non effectuée. Bon séjour au pays des marsupiaux.

Hasard
Alex et Janie
C'est çca qu'on s'est dit aussi par rapport à la transaction. Merci pour ton mot et je crois que l'Australie sera une belle étape sur notre parcours.

Le lien monde à deux
Envoyé par Martine Guillemette le 2014-02-24
Salut à vous deux vous faite un bon voyage comme je peu voir. J e suis comme tout le monde votre voyage mais le lien que vous m'avez envoyer ne fonctionne pas, je ne sais pas si je suis la seul, alors je suis allez sur le site directement. Je voulais juste vous en toucher un mot piusque le voyage commence. Bon voyage Martine xx

Lien
Alex et Janie
Cela fait plaisir de savoir que tu suis nos péripéties. On va regarder ça pour le lien. Merci Martine!

Voyage
Envoyé par Hélène Guillemette le 2014-02-24
Vous avez bien fait de ne pas lâcher. C'est la même chose qu'un accouchement, ça fait mal en titi mais on l'oublie et on recommence. Le meilleur est à venir. Ca vous fera des choses à raconter à vous enfants (hihi)

Accouchement
Alex et Janie
Après réflexion, je crois bien qu'un accouchement fait beaucoup plus mal. On pourrait dire plutôt l'accouchement...d'une réflexion plutôt! Merci Hélène pour ces bons mots.



Soumettre vos commentaires