La route devant nous

Flinders Ranges National Park
On ne peut s’imaginer à quoi ressemble l’immensité du territoire australien avant de l’avoir vu et vécu. On roule parfois des kilomètres, voire même des centaines de kilomètres, sans jamais croiser une habitation. La route se déroule ainsi en parfaite ligne droite devant notre van. Au point où les deux lignes blanches de chaque côté semblent se toucher à l’horizon. On roule, mais on ne se rapproche jamais de là où ces lignes se rejoignent. Nul besoin de se poser de questions, une seule option est valable, continuer tout droit. Bien que les paysages soient magnifiques, la conduite inactive devient vite synonyme de monotonie.

La route c’est parfois comme la vie à deux, cette longue ligne droite nous fait penser au quotidien que nous avons fui. Celui où tout est décidé d’avance, celui qui épuise toute la semaine et laisse deux jours pour s’en remettre, celui qui laisse peu de place à l’imagination et à la différence, celui qui finit d’aliéner avec ses émission de télé le soir, celui par lequel l’amour s’endort silencieusement, ce quotidien-là. Par crainte de nous endormir, nous sommes partis.

Mais, lorsque que cette interminable ligne droite se rompt à l’approche d’un virage, la monotonie peut faire place à d’autres types de dangers. La route commence parfois à escalader des montagnes par une succession de virages en épingle, la fin de l’accotement marque le début d’un ravin sans pardon. La moindre erreur d’attention peut être fatale. Il faut être à l’affût, il faut rester toujours prêt à faire face à l’inconnu qui se cache derrière le prochain virage. En voyage à deux, le quotidien a beau être diversifié, les imprévus, les stress et les situations inconnues peuvent devenir comme des routes sinueuses. Lorsque le mal des transports et deux caractères forts se rajoutent à l’équation, un arrêt à l’aire de repos s’impose. Enfin, nos regards peuvent quitter la route et se croiser de nouveau. Ainsi on peut prendre le temps de réévaluer nos options et de redéfinir notre destination.

À l’approche de la traversée du centre désertique du continent et de problèmes mécaniques incertains que l’on se devait de clarifier, nous avons dû nous arrêter. C’était l’occasion de nous rappeler nos priorités communes, mais aussi de continuer à travailler sur nos défauts respectifs. Comme une bouffée d’air frais, cette pause donnera assurément un nouveau souffle à notre aventure. Le rapprochement entre la route et la vie à deux est peut-être une métaphore, mais dans notre cas, il est aussi notre réalité de tous les jours à bord de notre camionnette. Le désert s’en vient et nous sommes prêts à l’affronter, nous avons déjà traversé des tempêtes, il ne nous fait pas peur.

2014-04-30, Flinders Ranges National Park, Australie


Commentaires (5)



wif90mfCiU
Envoyé par EK0jKRnxXH8K KZP6sSqP7Q5 le 2017-01-29
That's a creative answer to a diifucflt question http://cyjfjrqf.com [url=http://sqfvjutsxw.com]sqfvjutsxw[/url] [link=http://iuhrsns.com]iuhrsns[/link]

S695RwgV1
Envoyé par Bdxl9WULV CHGTExkpSPA le 2017-01-27
Your post has <a href="http://dvzkhcu.com">lifetd</a> the level of debate

8bWDxtU2TljF
Envoyé par 2bZp12j3OFgS iaBNGaqAzlm le 2017-01-25
Different ways to do things (OS X 10.5.8)- I opened the ApJascltioni/Utilities/pava Preferences.app, left the Java Applet Plugin as I found it due to comments regarding web browsers being affected. Under Java Applications I dragged the Java SE 6 64-bit (which was present) to the top of the list and then re-attempted installing my JDK 1.6 dependent application. It worked with no additional steps.

Envoyé par le 2014-04-30
C'est toujours un plaisir de vous lire:))) Un beau bonjour à vous deux les amoureux aventuriers et bonne route!!!

Alex et Janie
Merci beaucoup!

Bonjour
Envoyé par A. T. le 2014-04-30
Magnifique texte! Merci beaucoup et bonne route! Vous ne me connaissez pas mais vous connaissez quelqu'un que je connais. C'est la magie de l'Internet.

Alex et Janie
Merci beaucoup!



Soumettre vos commentaires